Questions souvent demandéES

Peut-on guérir le VIH/sida?

Non. Il n’y a aucun moyen de guérir le VIH ou le sida.

Les médicaments que l’on utilise pour traiter les infections à VIH s’appellent « traitements antirétroviraux hautement actifs » (ou « multithérapies »). Ce sont des mélanges de plusieurs médicaments, comme l’AZT, le 3TC et le ddI, et d’inhibiteurs de protéase; ils agissent en ralentissant la progression du VIH dans le corps, mais ils ne débarrassent pas le corps du virus et ne guérissent pas le sida. Ces médicaments contribuent à faire baisser la charge virale dans le sang, ce qui renforce le système immunitaire et maintient certaines personnes en bonne santé plus longtemps.

Y a-t-il un vaccin contre le VIH/sida?

Non. Il n’existe pas de vaccin contre le VIH ou le sida.

Vous avez peut-être entendu dire que les scientifiques cherchent un vaccin pour prévenir les infections à VIH. C’est exact, mais selon la plupart des spécialistes, la découverte d’un tel vaccin n’est pas pour demain. Il y a eu récemment quelques percées prometteuses dans la recherche de vaccins susceptibles de réduire la charge virale (la quantité de VIH dans le corps), et donc les risques de propager le virus. Il faudra toutefois encore plusieurs années avant que l’on découvre un vaccin qui prévienne le VIH.

Y a-t-il une « pilule du lendemain » qui prévienne l’infection par le VIH?

Non. Aucune pilule ne prévient les infections à VIH.

Vous avez peut-être entendu parler de médicaments contre le VIH qui préviennent l’infection après l’exposition. On les appelle les prophylaxies post-exposition (PPE). Ce n’est pas une simple pilule; une PPE est un traitement de quatre semaines combinant plusieurs médicaments anti-VIH; elle peut réduire (mais non éliminer) le risque de séropositivité chez les gens exposés au virus. La personne visée doit prendre de très fortes doses des médicaments antirétroviraux qui servent à traiter les infections à VIH. Elle doit observer des consignes très strictes et prendre de nombreuses pilules, plusieurs fois par jour. Les effets secondaires possibles de la PPE sont la nausée, la fatigue, le gonflement du foie et les calculs rénaux.