Sida 101


SCROLL DOWN

Sida 101


 

QU’EST-CE QUE LE SIDA?

Le terme sida signifie syndrome d’immunodéficience acquise :

  • Le terme acquise signifie que vous êtes infecté par une source externe.
  • Le terme immunodéficience signifie une faiblesse dans le système de l’organisme qui combat les maladies.
  • Le terme syndrome signifie un groupe de problèmes de santé qui occasionne une maladie.
  • Le sida est causé par un virus appelé le VIH, le virus de l’immunodéficience humaine. Si vous êtes infecté par le VIH, votre organisme essaiera de combattre l’infection. Il fabriquera des anticorps , ces molécules spéciales qui sont supposées combattre le VIH. L’analyse de sang pour le VIH vise à détecter ces anticorps. S’ils sont présents dans votre sang, vous êtes infecté par le VIH. Les personnes qui ont des anticorps du VIH sont appelées « séropositives. »
  • Le fait d’être séropositif ou d’être infecté par le VIH n’est pas la même chose que d’avoir le sida. De nombreuses personnes séropositives ne contractent pas la maladie pendant plusieurs années. Au fur et à mesure que l’infection à VIH progresse, elle mine peu à peu le système immunitaire. Des virus, des parasites, des champignons et des bactéries qui ne causent habituellement aucun problème peuvent vous rendre très malade si votre système immunitaire a subi des dommages. Il s’agit « d’infections opportunistes. »

COMMENT LE SIDA SE CONTRACTE-T-IL?

Vous ne « contractez » pas vraiment le sida. Vous pourriez être infecté par le VIH et développer plus tard le sida. Vous pouvez contracter le VIH d’une personne qui est infectée, même si elle n’a pas l’air malade et si elle n’a pas encore un test positif pour le VIH. Le virus présent dans le sang, les sécrétions vaginales, le sperme et le lait maternel des personnes infectées par VIH est suffisant pour infecter d’autres personnes. La plupart des personnes contractent le VIH:

  • en ayant des relations sexuelles avec une personne infectée;
  • en partageant des aiguilles (drogues) avec une personne infectée
  • en naissant d’une mère infectée ou en buvant le lait maternel d’une personne infectée

Autrefois, recevoir une transfusion de sang infecté était une façon de contracter le sida, mais maintenant, le risque est extrêmement faible étant donné que la réserve de sang est soumise à des tests de dépistage approfondis. Il n’existe aucun cas qui prouve que le VIH peut être transmis par les larmes ou la salive, mais il est possible d’être infecté par VIH à la suite de relations orales ou, dans de rares cas, en embrassant l’autre profondément, particulièrement si vous avez des plaies ouvertes dans la bouche ou si vos gencives saignent.

QU’ARRIVE-T-IL SI JE SUIS UNE PERSONNE SÉROPOSITIVE?

Vous pourriez ne pas savoir que vous avez contracté le VIH. Certains symptômes incluent la fièvre, le mal de tête, les articulations et les muscles endoloris, les maux d’estomac, l’inflammation des ganglions lymphatiques ou des éruptions cutanées pendant une semaine ou deux. La plupart des personnes croient qu’elles ont la grippe. Certaines personnes n’ont aucun symptôme. Le virus se répand dans l’organisme pendant quelques semaines voire quelques mois avant qu’il y ait réaction du système immunitaire. Pendant ce temps, le sujet n’est pas séropositif pour le VIH, mais peut infecter d’autres personnes. Lorsque le système immunitaire réagit, il commence à produire des anticorps. à ce moment, la personne obtient un résultat positif au test du VIH.

Après les premiers symptômes semblables à ceux de la grippe, certaines personnes porteuses du VIH demeurent en santé pendant dix ans ou plus. Mais pendant ce temps, le VIH endommage le système immunitaire. L’une des façons de mesurer les dommages causés au système immunitaire est de compter les cellules CD4+. Ces cellules, également surnommées les lymphocytes T auxiliaires , sont une partie importante du système immunitaire. Les personnes en santé ont entre 500 et 1 500 cellules CD4+ par millilitre de sang. Sans traitement, les cellules CD4+ des personnes infectées diminueront probablement. Ces dernières peuvent commencer à montrer des signes d’infection à VIH comme la fièvre, les sueurs nocturnes, la diarrhée ou une tuméfaction des ganglions lymphatiques. S’il y a infection par VIH, ces problèmes dureront plus que quelques jours et probablement plusieurs semaines.

COMMENT SAVOIR SI J’AI LE SIDA?

L’infection à VIH devient le sida lorsque le système immunitaire est tellement endommagé que le compte de cellules CD4+ est inférieur à 200 ou lorsque la personne contracte une infection opportuniste. Les centres de contrôle des maladies publient une liste officielle de ces infections. Voici les plus fréquentes :

  • PCP (pneumonie à Pneumocystis carinii), une infection des poumons
  • Maladie de Kaposi, un cancer de la peau
  • CMV (cytomégalovirus), une infection qui touche généralement les yeux.
  • Infections à Candida, des infections fongiques qui peuvent causer du muguet ou des infections au niveau de la gorge ou du vagin.

AUne perte importante de poids, des tumeurs cérébrales et d’autres problèmes de santé font partie des maladies définissant le sida. Si elles ne sont pas traitées, ces infections opportunistes peuvent tuer. Le sida est différent pour chaque personne infectée. Certaines meurent peu de temps après avoir été infectées, tandis que d’autres vivent une vie relativement normale pendant de nombreuses années, même lorsqu’elles sont officiellement atteintes du sida. Quelques personnes séropositives demeurent en santé pendant de nombreuses années sans même prendre de médicaments contre le VIH.

EXISTE-T-IL UN REMÈDE POUR LE SIDA?

Il n’y a aucun remède pour le sida. Il existe des médicaments qui peuvent ralentir le VIH et les dommages au système immunitaire. Mais il n’existe aucune façon d’éliminer complètement le VIH de l’organisme. Il existe d’autres médicaments qui peuvent prévenir ou traiter les infections opportunistes (IO). Dans la plupart des cas, ces médicaments agissent très bien. Les médicaments contre le VIH plus récents et plus forts aident également à réduire l’évolution de la plupart des IO. Quelques IO sont cependant encore très difficiles à traiter.