Vous pouvez être infecté si vous faites les choses suivantes(avec une personne séropositive pour le VIH ou dont vous ignorez l’état sérologique) :

  • avoir des relations sexuelles avec pénétration vaginale ou anale sans condom en latex ou en polyuréthanne (il s’agit d’un comportement à risque très élevé)
  • avoir des relations sexuelles orales sans protection au cours desquelles le sperme, les sécrétions vaginales ou les pertes menstruelles entrent en contact avec des lésions ou des plaies (même minuscules) dans la bouche (il s’agit d’un comportement présentant des risques moins élevés).
  • partagez des aiguilles ou d’autres accessoires pour vous injecter des drogues comme de la cocaïne, de l’héroïne ou des stéroïdes (vous pouvez transmettre des quantités indétectables de sang par les aiguilles, les seringues, l’eau de dissolution, les filtres de coton, les pailles ou les pipes) (il s’agit d’un comportement à risque très élevé)
  • partagez des jouets érotiques, des rasoirs ou des brosses à dents (il s’agit d’un comportement présentant des risques moins élevés).

Par quels autres moyens peut-on contracter une infection?

  • Les femmes séropositives pour le VIH peuvent transmettre le virus à leur bébé durant la grossesse ou l’accouchement ou par l’allaitement
  • En ayant reçu une transfusion de sang ou de produits sanguins au Canada avant 1986 (depuis, les tests effectués sur le sang et les produits sanguins rendent les risques d’infection très faibles).

 

Y a-t-il des moyens de me protéger si je décide de boire de l’alcool ou de m’injecter des drogues?

L’alcool ou les drogues ne peuvent vous infecter avec le VIH, mais les risques que vous prenez en buvant ou en vous droguant peuvent vous faire contracter le virus.

Réduisez vos risques d’infection au VIH :

  • Limitez votre consommation d’alcool ou de drogues avant d’avoir des relations sexuelles. De cette façon, il est plus probable que vous prendrez des précautions.
  • Si vous avez l’intention de consommer de l’alcool ou des drogues, procurez-vous des condoms en latex ou en polyuréthanne (ou d’autres dispositifs de protection) et/ou des aiguilles propres avant de sortir (vous pouvez habituellement obtenir des condoms et des aiguilles gratuitement au SIDA Moncton).
  • N’ayez jamais de relations sexuelles non protégées
  • Adoptez les techniques d’utilisation des seringues à risques réduits : utilisez une aiguille et des accessoires neufs chaque fois que vous vous injectez des drogues; ne partagez pas vos accessoires d’injection.

Si je n’ai pas d’autre choix que de réutiliser mes accessoires d’injection de drogues, y a-t-il moyen de réduire mon risque d’infection?

Vous pouvez réduire le risque d’infection en nettoyant votre aiguille et votre seringue :

  • Remplissez la seringue d’eau propre, secouez-la pendant 30 secondes et videz-la. Jetez l’eau.
  • Remplissez la seringue d’eau de javel, secouez-la pendant 30 secondes et videz-la. Répétez l’opération.
  • Remplissez de nouveau la seringue avec de l’eau propre, secouez-la pendant 30 secondes et videz-la. Jetez l’eau. Répétez l’opération.

Attention : en nettoyant vos aiguilles à l’eau de javel, vous réduisez votre risque de contracter le VIH, mais d’autres virus, comme celui de l’hépatite, sont résistants à l’eau de javel. Ne réutilisez pas vos aiguilles à moins de n’avoir pas d’autre choix.

Comment savoir si je cours un risque en me faisant tatouer ou percer la peau?

La façon la plus sécure de se faire tatouer ou percer la peau est d’aller chez un professionnel. Le VIH peut être propagé lors du tatouage ou du perçage de la peau quand de petites particules de sang invisibles demeurent sur des instruments qui ont été mal stérilisés. Ces particules peuvent également rester dans l’encre des tatouages

Les perceurs professionnels

  • utilisent des bijoux fait d’acier de chirurgie ou de niobium
  • n’utilisent pas de poinçon de perçage.

Les tatoueurs professionnels:

  • versent leur encre dans des contenants neufs et jetables
  • n’utilisent ces contenants que pour votre tatouage

Les perceurs et tatoueurs professionnels:

  • utilisent chaque fois des aiguilles neuves et stérilisées
  • portent des gants en latex
  • affichent de l’information sur la sécurité dans leur salle d’attente
  • donnent des renseignements sur la façon d’éviter les risques d’infection après une procédure
  • sont expérimentés et bien informés
  • stérilisent les instruments réutilisables dans un autoclave (un appareil qui utilise de l’eau très chaude pour stériliser; les accessoires doivent être stérilisés à 121 °C [250 °F] pendant 30 minutes).