Qu’est-ce que le VIH?

L’acronyme VIH signifie « virus de l’immunodéficience humaine ».

Le VIH est un virus qui attaque le système immunitaire du corps humain. Avec le temps, ce système s’affaiblit, et la personne qui a contracté le VIH peut être atteinte de plusieurs maladies. Au bout d’un certain temps, le système immunitaire ne peut plus défendre le corps contre les infections, les maladies ou les cancers parfois mortels. Le sida est le stade avancé de la maladie VIH.

 

D’où est venu le VIH?

Personne ne sait avec certitude d’où provient le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Il existe de nombreuses théories, mais aucune n’a été prouvée ou rejetée inconditionnellement.

Comment le VIH cause-t-il le sida?

Le VIH infecte et détruit les globules sanguins dont le système immunitaire a besoin pour fonctionner. Il demeure dans le corps pendant des années, détruisant les globules sanguins jusqu’à ce que le système immunitaire soit tellement endommagé que le sida se déclenche (on appelle aussi le sida le « stade avancé du VIH »). à ce stade, le VIH a affaibli le système immunitaire au point où celui-ci ne peut plus combattre certains types d’infections que d’autres personnes peuvent éloigner.

Au Canada, un médecin pose un diagnostic de sida lorsqu’une personne atteinte du VIH contracte une ou plusieurs maladies précises associées au sida, comme les pneumonies bactériennes récurrentes, la tuberculose pulmonaire ou un cancer envahissant du col de l’utérus. On appelle parfois ces maladies « infections opportunistes ». Une personne très malade du VIH peut cependant ne pas avoir reçu un diagnostic de sida.

Qui peut contracter le VIH?

Toute personne qui a des relations sexuelles non protégées (surtout avec pénétration) ou qui partage des aiguilles avec une personne séropositive pour le VIH, ou dont elle ignore l’état sérologique, court le risque d’être infectée par le virus. Si vous croyez que le VIH et le sida n’affectent que les hommes gais et les utilisateurs de drogues injectables, vous vous trompez. Les hétérosexuels, les jeunes, les femmes et les personnes qui vivent en milieu rural ne sont pas à l’abri du VIH. Le virus ne fait pas de distinction. Ce n’est pas qui vous êtes et l’endroit où vous vivez qui compte, mais ce que vous faites.

Les hétérosexuels

La proportion de nouveaux cas d’infection lors de rapports hétérosexuels augmente constamment depuis 20 ans et atteignait 21 % des nouveaux cas en l’an 2000. à l’échelle mondiale, les hétérosexuels contractent plus de 70 % des infections à VIH