Devrais-je passer un test de dépistage du VIH?

Envisagez de passer le test si vous ou votre partenaire :

  • avez déjà eu des relations sexuelles, surtout avec pénétration vaginale ou anale, sans condom en latex ou en polyuréthanne (ou autre dispositif de protection)
  • avez eu des relations sexuelles après avoir consommé de l’alcool ou des drogues; il est possible que vous ne vous soyez pas protégés
  • avez partagé des aiguilles ou des seringues pour vous injecter des drogues (y compris des stéroïdes) ou d’autres accessoires d’injection : de l’eau, des filtres de coton, des réchauds, des pipes, des pailles, etc.
  • avez des tatouages ou des perforations corporelles, ou encore avez subi des traitements d’acupuncture faits avec des accessoires non stérilisés
  • avez reçu une transfusion de sang ou de produits sanguins avant novembre 1986.

Que se passe-t-il lorsque je passe le test?

Le test de dépistage du VIH est une analyse sanguine ordinaire qui révèle si oui ou non vous êtes séropositif (atteint du VIH). On prélève un peu de sang de votre bras, et vous avez les résultats deux ou trois semaines plus tard.

L’analyse sanguine n’est pas le seul type de test de sérodiagnostic du VIH; il existe un test oral (analyse de salive), un test d’urine, un test rapide et un autotest, mais ils ne sont pas disponibles à grande échelle au Canada. Un test de génotypage peut également détecter la présence du VIH dans le sang ou identifier une souche particulière de VIH, mais ce test est cher, et on ne l’utilise qu’en cas d’urgence.

Pourquoi passer un test?

Pour déterminer votre état sérologique relativement au VIH. Si vous découvrez que vous êtes séropositif, vous pouvez :

  • vous faire traiter rapidement et demeurer en santé;
  • vous faire traiter si vous êtes enceinte pour diminuer les risques que votre bébé ne soit infecté par le VIH;
  • prendre des précautions pour ne pas infecter une autre personne
  • Toute personne qui passe le test de dépistage des anticorps anti-VIH reçoit en général du counseling avant et après le test. Posez toutes les questions qui vous préoccupent et demandez du soutien; vous avez le droit d’être bien informé.

Si vous découvrez que vous êtes séronégatif pour le VIH, l’expérience aura réduit votre niveau de stress, car vous connaïtrez votre état sérologique et vous en saurez davantage sur les moyens de réduire vos risques d’infection.

Quand devrais-je subir un test de dépistage?

Le test de dépistage du VIH détecte les anticorps produits pour combattre le virus. Comme les anticorps anti-VIH ne sont pas détectables dans le sang pendant une période de trois à six mois après l’infection, attendez au moins trois mois après avoir eu un comportement à risque avant de subir un test. Que vous pensiez être infecté ou non, ayez toujours des pratiques sexuelles à risques réduits et évitez de partager des accessoires pour consommer des drogues injectables. On appelle cette période de trois à six mois la « fenêtre sérologique » ou la « période silencieuse ». Si vous avez été infecté par le virus, c’est pendant la période silencieuse que vous risquez le plus de transmettre l’infection; vous pourriez donc infecter une autre personne avec le VIH avant même de connaïtre votre état.

Pour l’information plus détailler visitez CATIE